L'Edito

Christian Maccotta
Michael Delafosse

Christian MACCOTTA

Directeur artistique
des Boutographies

Aux Boutographies, la photographie contemporaine promène un regard curieux et sensible sur ce qui bouge, se transforme, est mis en danger ou s’épanouit tout autour de nous. Cet environnement est parfois très proche : c’est celui de la famille, des parents, des enfants et des adolescents... qui seront des sujets en 2022, comme ils l’ont été de tout temps pour la photographie, et dans notre programmation. L’horizon est parfois plus lointain et plus abstrait, lorsqu’il s’étend aux paysages, qu’ils soient habités de dangers fantasmés (chez Laure Boyer avec La Bête), avérés (chez Eleonora Stano avec Ex Materia) ou qu’ils soient transformés en profondeur par les activités humaines (avec Teo Becher dans Charbon blanc et Sebastian Wells dans La rada di Augusta). Le proche est parfois habité du très lointain, comme dans le quartier cosmopolite Steindamm de Hamburg photographié par Alexandra Polina –elle-même originaire d’Ouzbékistan- et aussi dans les Islands Symmetries de Laura Pannack, qui met en relation la vie d’adolescents à deux antipodes de la terre, en Grande-Bretagne et en Tasmanie. Ces deux auteures montrent, s’il en était besoin, que beaucoup de jeunes européen(ne)s sont d’ici et de partout ailleurs.

Le monde est divers, mais le monde est un. D’aucuns ne voudraient rien tant que le fractionner en compartiments étanches, dans lesquels chaque autorisation de séjour serait délivrée sur la foi d’une origine, d’une religion ou d’une couleur de peau. Malgré les leçons répétées de l’histoire, la tentation de l’identité exclusive et de la stigmatisation de l’autre perdure, relayée par des discours qui se nourrissent de la peur et encouragent finalement les affrontements. Alors que sur des territoires toujours plus nombreux se répandent les idées démocratiques et les valeurs universelles, des ressentiments cristallisent dans certains esprits, sans doute en réaction à ces mouvements d’émancipation qui touchent tous les domaines, l’un après l’autre. L’Europe n’est pas la dernière à constater ce phénomène de crispation. Une exposition nous alerte à ce sujet. Elle est l’œuvre de Martina Zaninelli, avec la collaboration de Thomas Jacobs*. Ce travail concerne les mouvements de l’extrême droite allemande qui se sont réactivés après la chute du mur de Berlin. À l’est de l’Allemagne, ces mouvements radicaux ont émergé après une longue histoire non démocratique dans le bloc soviétique. Ils ont fait des dizaines de victimes parmi les travailleurs immigrés. Montrée en projection au Pavillon populaire, cette série est aussi en exposition à la Maison de Heidelberg dans le cadre du parcours Hors les murs.

Les projections du jury, toujours très prisées du public, sont présentes en continu dans l’espace du Pavillon populaire comme chaque année, avec seize séries de grand intérêt.

Avant ou après votre visite sur le site principal du festival, n’omettez pas de parcourir le circuit complet du Hors les murs, occasion d’une superbe balade en ville, et notamment les expositions Botanica au Jardin des plantes (Christelle Boulé) et Centaures à Pierresvives (Francesca Todde).

 

 

* Exposition repérée au festival partenaire de Castelnuovo di Porto (Italie), que nous remercions. 

La Ville de Montpellier est partenaire des Boutographies 2022
 

« Montpellier accueille l’édition 2022 des Boutographies du 7 au 29 mai. Ce festival, destiné à promouvoir de jeunes photographes européens de talent, est devenu le rendez-vous incontournable des passionnés de la photographie. Audace, exigence, singularité, voici les qualités des 24 artistes sélectionnés cette année, dont les œuvres et messages seront exposés au public durant trois semaines, notamment au Pavillon Populaire, lieu d’art photographique de référence à Montpellier. 

Des artistes à l’image de la politique culturelle que nous menons : mobilisatrice, dynamique, tournée vers l’avenir et la jeunesse, insolite, inédite. C’est d’ailleurs avec ces atouts que Montpellier se lance dans l’aventure collective « Montpellier, Capitale européenne de la Culture 2028 » aux côtés de nombreuses collectivités partenaires. Je souhaite à tous les visiteurs des Boutographies de vivre de belles découvertes humaines et visuelles. » 

Michael DELAFOSSE

Maire de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole.