LEA HABOURDIN

Cahier de doléance

Biographie

Jeune photographe née en 1985, Léa Habourdin a étudié les métiers d’art à l’école Estienne avant d’intégrer l’ENSP d’Arles, d’où elle sort diplômée en 2010. Ses travaux ont été exposés lors des dernières RIP d’Arles, après avoir été présentés à la Biennale internationale de photographie en Chine (2008) à l’International Roaming Biennal (Téhéran, Belgrade et Berlin) en 2008 et 2009, à l’Europa Punkt de Berlin en juin 2009. Léa Habourdin est co-fondatrice du projet Europehophop, avec 27 autres photographes issus de 27 pays européens.

Présentation

Longer une frontière infranchissable, un abîme entre homme et animal qui témoigne d’une impossibilité, d’une constante observation entre curiosité et incompréhension, tel pourrait-être le pari de Léa Habourdin.
Les frôlements sont là, et les images oscillent entre parade amoureuse et relation de prédation. L’apparat, la texture d’un pelage, l’enchevêtrement de plumes côtoient des fragments de corps humains, comme pour suggérer l’envie de toucher, d’une permanence du corps de l’Autre. C’est enfin la puissance d’un érotisme certain qui est visible dans «Cahier de doléances». Seize images d’un mètre cinquante de haut nous plongent dans une relation troublante entre beauté, sensualité et brutalité.