Boutographies

Sélection officielle

LEE-MARIE SADEK

France, vit et travaille à Créteil

I Kiss Holes for the Bullets

Edition 2018

Lee Marie Sadek I Kiss Holes for the Bullets 01 © Lee Marie Sadek
Lee Marie Sadek I Kiss Holes for the Bullets 11 © Lee Marie Sadek Lee Marie Sadek I Kiss Holes for the Bullets 17 © Lee Marie Sadek Lee Marie Sadek I kiss holes for the bullets 02
Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 03 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 04 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 05
Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 06 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 07 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 08
Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 09 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 10 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 12
Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 13 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 14 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 15
Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 16 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 18 Lee Marie Sadek I Kiss Holes For The Bullets 19
Présentation

Les images de cette série montrent mes états de dépression, de mélancolie, d’anxiété, d’insomnie, de paranoïa, d’isolement, de vide et de lassitude. Elles évoquent un envahissant et interminable état de désordre bipolaire que je ne cesse d’interroger. Pourquoi suis-je à ce point détaché de la réalité ? Si désappointé face à elle ? Jamais en état de l’affronter ?
« La clarté ne nait pas de ce que nous imaginons être clair, mais de notre conscience de l’obscurité ». Carl Gustav Jung
La première partie du titre est extraite des paroles de la chanson “Rosary” de Scott Walker.

Biographie

Né en 1977, Lee-Marie Sadek est diplômé des Beaux Arts de l’Université de Paris depuis 2012. Il participe à de nombreuses expositions de groupes depuis 2008 ce qui lui permet une présence sur des lieux comme la Getty Images Gallery de Londres, au Club Nautico de Saragosse en Espagne, à la Darkroom Gallery et à la Kiernan Gallery aux USA. En 2017 il a la mention honorable aux Monovisions Awards et il est finaliste pour le Renaissance Photography Prize.

Lieu

Pavillon populaire
10h > 19h

 
 

Navigation