Boutographies

Sélection officielle

KARIM EL MAKTAFI

Italo marocain, vit et travaille à Padenghe sul Garda. (Brescia)

Hayati

Edition 2018

Karim el Maktafi 08
Karim El Maktafi Hayati 01 © Karim El Maktafi Karim El Maktafi Hayati 02 © Karim El Maktafi Karim El Maktafi Hayati 03 © Karim El Maktafi
Karim El Maktafi Hayati 04 Karim El Maktafi Hayati 05 Karim El Maktafi Hayati 06
Karim El Maktafi Hayati 07 Karim El Maktafi Hayati 09 Karim El Maktafi Hayati 10
Karim El Maktafi Hayati 11 Karim El Maktafi Hayati 12 Karim El Maktafi Hayati 13
Karim El Maktafi Hayati 14 Karim El Maktafi Hayati 15 Karim El Maktafi Hayati 16
Karim El Maktafi Hayati 17 Karim El Maktafi Hayati 18 Karim El Maktafi Hayati 19
Karim El Maktafi Hayati 20 Karim El Maktafi Hayati 21 Karim El Maktafi Hayati 22
Karim El Maktafi Hayati 23 Karim El Maktafi Hayati 24 Karim El Maktafi Hayati 25
Karim El Maktafi Hayati 26 Karim El Maktafi Hayati 27 Karim El Maktafi Hayati 28
Karim El Maktafi Hayati 29 Karim El Maktafi Hayati 30  
Présentation

Hayati (« ma vie », en langue arabe) est un journal visuel réalisé exclusivement à l’aide d’un smartphone. Hayati reflète mon identité d’Italien issu de la seconde génération. Fils d’immigrés, né et élevé en Italie, en équilibre entre deux réalités qui, à première vue, pourraient sembler incompatibles.
Pour réaliser cette histoire, j’en suis devenu à la fois le sujet et l’objet. Je suis né à Desenzano del Garda, un village près de Brescia en Italie, de parents marocains. Grandir entre deux mondes m’a obligé à aiguiser mon regard et à confronter des points de vue souvent divergents. Adopter une seule identité n’est pas simple ; il arrive souvent de ne pas se sentir à sa place ou de se penser le produit d’une étrange hybridation. Pourtant, lorsque que l’on essaye de définir cette identité, on comprend aussi l’avantage d’être sur le seuil, à la lisière de deux mondes.
Tout en gardant vivantes les expériences acquises tout au long du chemin, il nous appartient de décider qui l’on veut être, où se trouve notre place et si l’on souhaite aller vers de nouveaux horizons. Nous devons apprendre à jongler entre différentes langues, entre les tabous culturels, les références, les interdictions, et faire entendre tout cela à ceux qui ne sont pas, eux, entre deux mondes.
J’ai dû effectuer un voyage dans ma propre vie et au sein de ma famille. J’ai fait face aux doutes, aux hésitations, aux pensées d’après-coup, mais j’ai réalisé un portrait honnête de ma vie telle que je l’ai vécue jusqu’à aujourd’hui.
L’aspect le plus intéressant de cette histoire – de mon histoire – est la création d’une réalité élargie. Une réalité indéfinie dans laquelle croyances et expériences s’enrichissent mutuellement et finissent par trouver une harmonie.
Hayati a été réalisé entre l’Italie et le Maroc avec une bourse d’étude d’un an attribuée par Fabrica, centre de recherche en communication du groupe Benetton, basé à Trévise en Italie.

Biographie

Né en 1992 en Italie, Karim El Maktafi est un photographe italo-marocain diplômé de l’Institut Italien de Photographie de Milan en 2013. Son travail a été présenté dans de nombreux festivals comme le Festival Photo de Brescia, Festival of Ethical Photography, Fotografia Europea, FotoLeggendo… son travail a été exposé dans plusieurs galeries and a reçu le prix Alessandro Voglino du jeune talent au FRAME Foto Festival.

Lieu

Pavillon populaire
10h > 19h

 
 

Navigation