Boutographies

Les projections du Jury

Projection © Corinna Kern
 

Depuis 2010, les Boutographies présentent une projection de travaux sélectionné par le jury de l'édition en cours. Cette projection est programmée au Pavillon Populaire avec la sélection officielle durant tout le festival.

Cette section 2017 est composée de 18 dossiers dont la qualité a retenu l'attention du Jury.

Pavillon Populaire

Esplanade Charles de Gaulle
34000 Montpellier

 

LES SÉLECTIONNÉS

Audrey Barthes Michel Amaral
France
S’il vous plaît… Dessine-moi un œuf !

Ulla Deventer
Allemagne
"I've Never Been Big Sick"

Fatoumata Diabate
Mali
"Caméléon"

 
Audrey Barthes & Michel Amaral 15 © Audrey Barthes & Michel Amaral

Cette série photographique et vidéo propose de revisiter l’histoire de l’art de manière ludique et humoristique, à travers la parodie de quelques artistes qui ont marqué leur temps et dont les œuvres ont souvent fait débat.

A la fois objet trivial du quotidien et simple aliment, l’œuf est utilisé ici de manière systématique et décalée  comme élément de caricature mettant en lumière le langage de chacune de ces personnalités.

 
Deventer Ulla 11

Dans ce projet, j’ai suivi des femmes travaillant en tant que prostituées.

Il s’agit d’explorer une microsociété dominée par le cliché, un théâtre où les protagonistes jouent avec différentes facettes de leur personnalité afin de toujours en dissimuler une part. J’ai cherché à confronter mes points de vue sur la féminité et le féminisme avec la prostitution, pour interroger les stéréotypes qui lui sont associés.

Initié à Bruxelles en 2013, continué à Athènes et Paris, ce projet sera poursuivi dans d’autres villes du monde.

 
Diabate Fatoumata 07

Depuis toujours, être belles et rester belles fait partie des premières préoccupations des femmes. La gente féminine évolue au gré des modes, des critères ou parfois encore à travers certaines pressions. Parmi cet éventail d'influences diverses, chaque femme construit sa féminité.

Entourée depuis longtemps d’utilisatrices de cosmétiques éclaircissants, mon arrivée au Sénégal m'a poussé à les percevoir autrement. Ici, le phénomène de la dépigmentation s'appelle le Khéssal.

 
 

Olivier Dury
France
"It is called Badakhashan"

Anna Filipova
Bulgarie
"Research at the end of the World“

Vincent Gouriou
France
"Des familles"

 
Dury Olivier 15

L’une des régions les plus isolées du monde, le plateau du Pamir au Tadjikistan. L’extrême rigueur des températures, les glissements de terrain et les tremblements de terre rendent chaque jour plus improbables les conditions d’existence des Pamiris depuis la chute de l’Union soviétique.

 
filipova Anna 10

Ny-Alsund se situe sur le 79ème parallèle nord, sur l’archipel de Svalbard, ce qui en fait le lieu de présence humaine installé le plus au nord au monde. Elle abrite le plus grand laboratoire de recherche contemporaine sur l’Artique jamais créé.

 
Gouriou Vincent 7 © Vincent Gouriou "série des familles"

Après « Singularités », travail sur la différence individuelle, je m’intéresse à ce que peut être la famille aujourd'hui. En constante évolution, elle s’ouvre peu à peu à de nouveaux modèles. Ainsi se dessinent des portraits familiaux riches de leurs disparités et de leurs similitudes. Il s’agit ici d’en montrer la variété sans dresser une cartographie objective : couples d’hommes, de femmes avec leurs jumeaux, de personnes transgenres, jeune fille en réassignation sexuelle avec sa famille et son ami, jumelles, mère divorcée et ses enfants ...

 
 

Otto Hainzl
Autriche
"Corviale"

Sylvain Héraud
France
"Les synboles invisibles"

Louise Honée
Pays-Bas

"Angels of North"

 
Otto Hainzl1

Couloirs qui se déroulent sur tout un kilomètre, cages d'escalier insurmontables, codes graphiques, zones occupées illégalement, grandes fresques murales; Corviale, bâti entre 1975 et 1982, est un projet de logement social situé en périphérie de Rome. Il est haut de dix étages, s'étend sur presque un kilomètre de long, et abrite plus de 8000 habitants....

 
Heraud Sylvain 18

Entre 1960 et 1980, les états fédéraux d’Ex-Yougoslavie érigent des monuments imposants, lesspomeniks,  en mémoire de la résistance des populations locales lors des guerres du début du XXe siècle, prônant l’expérience d’une société socialiste plus égalitaire et antifasciste. Le conflit des années 1990 conduit à la dislocation du pays et les monuments sont abandonnés ou détruits. Cette série présente les principauxspomeniksayant survécu en Slovénie, Serbie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine et Croatie et met en question l’impact de ces symboles de paix.

 
Honée Louise 15

Dans l'ombre de l'industrie houillère reposent les sublimes paysages du Nord-Est de l'Angleterre. Au siècle dernier, les industries du charbon et de l'acier étaient un secteur florissant. Lorsque les mines fermèrent dans les années 1980 et 1990, la zone sembla sombrer dans le déclin et connut des problèmes sociaux et économiques.
A Easington, petite ville minière isolée et défavorisée, j'ai rencontré de jeunes gens, des enfants issus de cet héritage industriel. Ils connaissent à peine l'histoire de ce passé minier, qui influe toujours sur leur mode de vie. Ces portraits représentent des personnages dans leur environnement mélancolique, où la tendresse mêlée de violence cristallise l'atmosphère particulière de cette ère industrielle

 
 

Olivier Lovey
Suisse
"Heimweh"

Sarah Lowie
France
"SIXMILLE"

Corinne Mariaud
France
"FAKE i REAL ME"

 
Lovey Olivier 05 © Olivier Lovey

La série Heimweh, initiée dans le cadre de l’enquête valaisanne photographique (EQ2), propose une série de portraits d’adhérents des sociétés folkloriques du Valais. Heimweh, en allemand, mal du pays ou nostalgie, décrit une sensation d’inconfort et de réalité perdue. Heimweh plutôt que Heimat! Douleur du souvenir plus que son enivrement, mélancolie plus que patriotisme. A l’instar de la photographie, les vêtements sont l’empreinte d’un temps passé. Tels des vanités, ils nous rappellent que tout est voué à disparaître, mais qu’un sursis reste possible.

 
Lowie Sarah 016

Je les connaissais de soirée, ils m’ont proposé de venir les photographier. Je suis revenue le week-end suivant et celui d’après et d’encore après puis dès que je pouvais. Pendant un an. J’avais 20 ans. J’ai plongé dans leur monde, un groupe de rappeurs Carolo, un monde intense qui peut paraître effrayant, inquiétant. Mais pas quand on est dedans. Ce monde est fait de soirées, de mensonges, de rires, de bedos, de galères, d’enjaillements, de manipulations, de baises, de dérisions, d’alcools. Un espèce d’équilibre malsain entre bien et mal. Je vous présente Madil City Gang !

 
Mariaud Corinne 11

En Corée du sud, l’apparence physique est pour les jeunes filles un critère d'intégration sociale : elles portent des lentilles pour élargir et éclaircir les yeux, pratiquent, dès l’âge de 15 ans,  la chirurgie esthétique pour atteindre un archétype de beauté particulier (yeux en amande, « Bambi eyes », bourrelets sous les yeux, ovale du visage accentué, nez plus pointu...). Le marketing autour de la chirurgie propose aussi des applications pour smartphones permettant de modifier les autoportraits. Le visage devient modelable jusqu’au physique idéal.

 
 

Sasha Maslov
Ukraine
"Veterans Faces of the World War II"

Christina Mora
Espagne
"Nudos"

Alexandra Soldatova
Bielorussie
"Green Channel"

 
Maslov Sasha 083

"Vétérans" est une série de portraits de personnes ayant pris part à la Seconde Guerre Mondiale, l'unique événement dans l'histoire de l'humanité qu'on n'a jamais pu et qu'on ne peut toujours comparer avec aucun autre sur l'échelle des catastrophes historiques, des tragédies humaines, et aura une influence sans égale mesure sur l'avenir de notre civilisation.
Chaque individu ayant  vécu la guerre, qu'il ait été soldat ou bien général, prisonnier ou gardien de prison, médecin ou ingénieur, a joué un rôle dans la fabrication de cette image du monde tel que nous le percevons aujourd'hui.

 
Mora Cristina 7

La série "Nudos" est composée d'images grand format d'infrastructures routières des alentour de Madrid. Ces images sont obtenues grâce au logiciel de géolocalisation Google Earth.

 
Soldatova Alexandra 05

Minsk, capitale de la Biélorussie, est peuplée par deux millions d'habitants. La plus grosse partie de la ville a été construite suite à la Seconde Guerre Mondiale et a été conçue avec soin. Une rivière traverse le centre-ville, mais une grande zone de loisir était en projet dans les zones périphériques, où se trouvent de nombreuses usines et où les résidents sont principalement issus de la classe ouvrière.
La "Green Channel" est un réseau de lacs artificiels, de chenaux et de chutes d'eau constuit en béton, qui traverse la ville du nord au sud.

 
 

Tilby Vattard
France
"Black Bazard"

Franky Verdickt
Belgique

"Nobody likes to be hindered by worldly troubles" "NLTBHBWT"

Jean-Luc Vertut
France
“Nouste Soureilh“

 
Vattard Tilby 09

Dans un monde qui semble le nôtre, avec les mêmes rues, immeubles et véhicules, voilà que
surgissent des éclairs, des nuées, des fantômes. On dirait qu’un mur a été crevé. Le mur des apparences. Et par une faille, s’engouffre alors un monde mythique, peuplé d’enfants-rois et de héros fatigués.
Un quotidien tissé de sortilèges. (Bruno Dubreuil – extrait)

 
Verdickt Franky 01

Le titre du projet est inspiré du peintre Guo XI (1020-1090), maître du paysage originaire de la province Henan, qui vécut sous la dynastie Song (960-1127). Les artistes de l'ère des Song perpétuèrent cette tradition de la peinture de paysage, et créèrent des scènes sur lesquelles le regard pouvait s'attarder, s'égarer, dans lesquelles on pouvait flâner et se laisser aller à la contemplation.

 
Vertut Jean Luc 17

Ce projet a été réalisé en partenariat avec l'EHPAD Nouste-Soureilh à Pau, et plus particulièrement avec Sandrine Lasbat, animatrice.
Durant le mois de février 2016, les 74 résidents de l'EHPAD Nouste Soureilh (Notre Soleil) se sont prêtés, au sens propre du terme, au jeu de la photographie.
Le dossier présenté ici est une sélection de 20 portraits où la dépendance, le grand âge et les déficiences de toutes natures n'ont pas empêché les personnes de garder le sens de l'humour et de l'ironie, avec une  légèreté et une liberté rayonnantes.

 
 
bandeau année bas de page
 
 

Navigation